- Les Amis de la Tour du Valat - https://amistourduvalat.org -

Interview d’une Amie – Vera Michalski Hoffmann

Retrouvez cet interview dans la Lettre N°9 [1] envoyée aux adhérents des Amis de la Tour du Valat.

 

 

Vera Michalski-Hoffmann est présidente de l’association des Amis de la Tour du Valat depuis 2014 et comme son père elle a à cœur de préserver la Camargue et l’ensemble des zones humides.

 

 

 

 

Quand êtes-vous venue pour la première fois à la Tour du Valat et pour quelle occasion ?

À l’âge de 3 semaines avec mes parents qui s’étaient installés à la Tour du Valat l’année d’avant.

 

Quelle a été votre première impression ?

Il m’est difficile de retrouver mes souvenirs, j’étais alors très jeune.

 

Quel est votre meilleur souvenir à la Tour du Valat ?

Il y en a beaucoup : les nids de guêpiers dans les bordures des roubines, les promenades à cheval, les sangliers qui s’échappent des buissons, le chant du rossignol, la sympathique communauté humaine entre activités agricoles et scientifiques, les réveillons de Noel organisés par ma mère.

 

Quelle a été votre plus belle rencontre à la Tour du Valat ?

Dimitri Lobus, un homme né dans un village biélorusse pas loin de la frontière polonaise embarqué par les troupes allemandes et abandonné en Camargue à la fin de la guerre. Analphabète, il venait se faire écrire ses lettres à la maison et m’amenait à la pêche.

 

Quelle espèce emblématique de la Camargue préférez-vous ?

Le Flamant rose, pas très original comme réponse, mais vrai.

 

Pourquoi avez-vous adhéré à l’Association des Amis de la Tour du Valat ?

Il faut donner une caisse de résonance aux activités de la station biologique en Camargue et ailleurs.

 

Auriez-vous des conseils ou messages à passer aux générations futures qui viendront faire un petit bout de leur chemin à la Tour du Valat ?

Restez fidèles à l’idéal du fondateur, préserver les zones humides pour tous.